Section Paris 14ème

Section Paris 14ème
Accueil
 
 

12 avr.23:00
 

Vos élus communistes: Interventions au Conseil d'arrondissement: jeudi 12 avril 2018

Une véritable exploitation des kiosquiers de presse à Paris

Nicolas Liébault, pour le groupe des élus communistes à la mairie du 14ème, est intervenu lors de la séance du jeudi 12 avril 2018 du Conseil d’arrondissement, à l’occasion d’une délibération visant à octroyer des indemnités pour les kiosquiers de presse parisiens durant les travaux de remplacement des kiosques.

«Un programme d’investissement voté en mai 2016 prévoit le renouvellement de la totalité des 360 kiosques de presse actuellement implantés à Paris par un nouveau modèle, plus accessible pour la clientèle et plus confortable pour le kiosquier. Après un retard dû au caractère inadapté des modèles initiaux, nous entrons dans sa mise en œuvre concrète. Au cours de 2018 et 2019, les opérations de remplacement des kiosques nécessiteront au moins deux semaines de travaux par kiosque par la société Médiakiosk, gestionnaire des kiosques et filiale de Decaux. Durant ces travaux, les kiosquiers seront indemnisés, ce qui fait l’objet de la délibération actuelle (DAE 136).

Le groupe communiste a voté pour cette délibération comme il avait voté en faveur de ce programme en 2016. Toutefois, nous nous interrogeons sur l’opacité de Médiakiosk dans le calendrier des travaux. En discutant avec plusieurs kiosquiers du 14ème arrondissement, il apparaît que ceux-ci ne sont pas pleinement informés de la date de fermeture temporaire de leur kiosque. J’ai sollicité le cabinet de l’adjointe à la maire de Paris chargée du commerce et j’ai pu obtenir les dates des travaux pour les mois d’avril, mai et juin 2018. Quatre kiosques du 14ème sont concernés aux adresses suivantes: 231, rue Raymond Losserand (avril), 106, bd Jourdan (mai), 72, rue Raymond Losserand (mai) et 201, bd Brune (juin). Il serait souhaitable que Médiakiosk puisse au plus vite fournir à tous les kiosquiers le déroulé des travaux sur l’année, que ceux-ci puissent s’y préparer.

Je profite de cette discussion pour insister sur les conditions de travail très dures des kiosquiers de presse à Paris. Ceux-ci gagnent environ 1300 euros nets par mois, soit un peu plus du SMIC, pour des journées de 10 heures, ce qui correspond à un taux de rémunération horaire scandaleusement bas. La raison est que Decaux par l’intermédiaire de sa filiale Médiakiosk consent aux kiosquiers, selon les titres, seulement entre 10% et 14% du produit des ventes. En comparaison, ce taux est de 40% en Allemagne et de 25% en Grande-Bretagne… On peut donc véritablement parler d’exploitation des kiosquiers parisiens par Decaux. De plus, ceux-ci sont peu formés. Heureusement, les kiosquiers se sont réunis en un syndicat professionnel actif dans leur défense.»